Informations importantes
22-09-20

Ford Mustang Mach-E : l'expérience de conduite « Made in Belgium »

Qu’il s’agisse d’essais sur des lacs gelés, dans des déserts ou de l’utilisation de simulateurs de conduite de pointe, les équipes d’ingénierie de Ford ont travaillé au développement d’une Mustang Mach-E 100 % électrique offrant une véritable expérience de conduite avec les caractéristiques des Mustang.

Vous avez une question ?

Et lorsqu’il s’agit d’identifier précisément ce qui provoque des poussées d'adrénaline chez les conducteurs européens, ce qui les aide à se détendre et à se relaxer, personne n’est mieux placé que l’équipe du site d’essai de Ford à Lommel, en Belgique.

Sur place, les caractéristiques spécifiques de la suspension, de la direction, du groupe motopropulseur et même des technologies d’aide à la conduite ont été combinées pour produire une Mustang Mach-E qui répond aux attentes que les conducteurs européens développent à l’égard du tout premier véhicule 100 % électrique spécialement conçu par Ford.

« Avec les technologies contemporaines, nous pouvons définir les caractéristiques d’un véhicule dans le monde virtuel afin que nos prototypes soient en bonne voie pour offrir la bonne personnalité. Cependant, les 10 derniers pourcents décisifs ne peuvent être définis que sur la route », a déclaré Geert Van Noyen, manager, Vehicle Dynamics, Ford of Europe. « La plateforme 100 % électrique équilibrée et réactive de la Mustang Mach-E nous a permis de mettre au point une expérience de conduite particulière, comprenant du fun-to-drive, que ce soit sur les routes de montagne sinueuses de Trollstigen en Norvège, sur une autoroute allemande ou sur une route secondaire cahoteuse de Grande-Bretagne. »


La clé du caractère intrinsèquement sportif de la Mustang Mach-E réside dans ses moteurs électriques réactifs alimentant les roues et une batterie en position centrale, sous le plancher, offrant un centre de gravité bas. Par ailleurs, l’équipe de Lommel a également configuré l’ESP et la transmission intégrale de sorte que le caractère sportif du véhicule soit plus évident encore.

En utilisant les 100 km de pistes d’essai du site d’essai de Lommel – qui duplique les revêtements routiers de toute l’Europe, des pavés belges à ceux de France, et présentent des répliques de revêtements routiers de pays tels que le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Espagne –, les ingénieurs de Ford ont réussi à générer un feeling distinctivement européen.

Les routes du Vieux Continent, typiquement plus étroites et sinueuses, avec leurs limitations de vitesse supérieures aux autres régions, exigent des réponses uniques de la direction connectée et assurée de la Mustang Mach-E, soutenues par des réglages spécialement définis pour les amortisseurs, les ressorts et les barres antiroulis de l’équipement de suspension.

Même les pneus ont été spécialement choisis pour offrir l’équilibre idéal entre adhérence et confort de conduite, et ce à travers la grande variété de revêtements routiers et de conditions météorologiques de la région.

Une conduite fluide et stable est essentielle pour les vitesses élevées rencontrées sur les autoroutes européennes. Les caractéristiques de conduite à grande vitesse du modèle 100 % électrique – y compris le raffinement intérieur – ont été évaluées sur les autoroutes allemande set sur l’ovale de vitesse de 4,2 km du site de Lommel.


« L’utilisation d’énergie purement électrique signifie que l’habitacle de la Mustang Mach-E est très silencieux, ce qui rend encore plus indispensable d’empêcher les bruits et les vibrations indésirables d’atteindre l’habitacle », a déclaré Van Noyen.


Les technologies d’aide à la conduite, dont le régulateur de vitesse adaptatif avec Stop & Go, la reconnaissance des panneaux de vitesse et le maintien au centre de la voie1, sont capables d’interpréter les panneaux de signalisation et les marquages au sol à travers le continent, afin de garantir au conducteur une expérience de conduite intuitive et sans stress, quel que soit son lieu de vie, de travail ou de vacances.

En outre, la puissance électrique immédiatement disponible apporte une réactivité sportives appréciée par les conducteurs européens. Le système de transmission intégrale de la Mustang Mach-E distribue le couple aux roues avant et arrière de manière indépendante pour des accélérations et une maniabilité améliorées. Les ingénieurs de Ford ont testé rigoureusement le système pour s’assurer qu’il procure la quintessence des sensations ultimes des Mustang au xroues arrières motrices, dans des conditions allant de la neige scandinave à l’été espagnol.

Et la possibilité d’ajuster l’expérience de conduite de la Mustang Mach-E n’est pas l’apanage des ingénieurs Ford. Les conducteurs peuvent choisir entre les modes Whisper, Active et Untamed Drive. Chaque mode offre des réglages uniques pour la direction, la pédale d’accélérateur et la décélération, l’éclairage d’ambiance et même les sons du véhicule, pour ajuster l’expérience à l’humeur du conducteur.

Ford a aussi récemment effectué un parcours en Norvège – l’un des marchés les plus progressistes d’Europe à l’égard des véhicules électrifiés – avec la Mustang Mach-E, ce qui a contribué à fournir un aperçu du fonctionnement quotidien du modèle à l’aide des infrastructures de recharge existantes.

En conditions réelles, le modèle à transmission intégrale et batterie Long Range d’une autonomie WLTP théorique de 540 km a dépassé les attentes en matière d’efficacité énergétique, parcourant 484 km (301 miles) sans interruption d’Oslo à Trondheim, terminant le trajet avec une capacité de batterie de 14 %.

La Mustang Mach-E est destinée à offrir une autonomie WLTP purement électrique allant jusqu’à 610 km (379 miles) en configuration batterie longue durée et propulsion. Les derniers tests démontrent une amélioration du temps de recharge de près de 30 % par rapport aux premières estimations, atteignant une moyenne de 119 km d’autonomie en 10 minutes avec la recharge rapide IONITY, lorsqu’elle est équipée de la batterie Long Range et de la transmission aux roues arrière.

« S’il y avait une chose que nous voulions absolument atteindre au niveau mondial avec la Mustang Mach-E, c’était de produire un véhicule électrique méritant de porter l’emblème Mustang », a déclaré Van Noyen.

Les actualités FordNous contacter



Actualités



Conditions générales Politique de confidentialité Recrutement